Roberto Perazzone et Étienne-Irénée Brun

Experts
Tableaux - Dessins - Sculptures
Moderne et Contemporain

Vente le 17 novembre à Enghien-les-Bains, Mes Goxe-Belaïsch

Catalogue: catalogue

Louis VALTAT (18689-1952)
Vase de fleurs devant un tableau, circa 1908
Huile sur carton.
53 x 38 cm

Un avis d’inclusion aux archives de l’Association des Amis de Louis Valtat sera remis à l’acquéreur.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

MAN RAY (1890-1976)
Reproduction interdite, vers 1937
Encre de Chine monogrammé en bas à gauche M.R.
Papier insolé, petites taches, traces de scotch au dos.
28 x 22,2 cm

Provenance:
- Collection privée, France
- Collection privée, Paris (acquis directement auprès du précédent propriétaire)

Man Ray Expertise Committee reference : 0036-D-2019

On joint le livre « Les mains libres » de Paul Eluard et Man Ray, Paris, 1937, exemplaire n° 19/25 de l’édition de luxe sur papier Japon impérial.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Charles ANGRAND (1854-1926)
Femme trayant sa vache
Huile sur toile signée, datée 1883 en bas à gauche.
54 x 65 cm

Provenance :
M. Dambier 1858-1927.

Figure dans le Mémorandum manuscrit des œuvres vendues ou données sous le numéro 23 (Archives F.L).
Un certificat d’authenticité sera remis par M. François Lespinasse.

L’apparition d’un tableau de Charles Angrand est toujours un événement. A ce jour, moins cent peintures à l’huile sont connues et le tableau « Femme trayant sa vache » de 1883 est une découverte importante.

Charles Angrand est né à Criquetot-sur-Ouville le 19 avril 1854. Ce village est situé à équidistance des falaises du pays de Caux et des méandres de la Seine. Son père y est instituteur et souhaite voir son fils suivre cette voie. Ce sera le cas de sa sœur Marie (né en 1852) et du benjamin Paul (né en 1868).
Après ses études primaires, il quitte sa chère campagne et vient à Rouen ; il suit avec brio les cours de l’Ecole Normale. Il est nommé instituteur à Lillebonne en 1874, puis maître-répétiteur au Lycée Corneille et le 30 janvier 1875 aspirant-répétiteur pour l’enseignement secondaire spécial. Dans cette institution rouennaise sont aussi dispensés des cours de dessin, et dans l’enclave Sainte-Marie à deux pas du Lycée se trouve l’Académie de Dessin et Peinture de Rouen sous la conduite de Gustave Morin (1809-1886). Charles Angrand se tourne vers les Arts.
En 1876, Paul Dambier, fils d’un receveur des Postes, bachelier-ès-lettres et sciences est nommé aspirant-répétiteur au lycée Corneille. Une amitié de cinquante ans va lier les deux hommes.
Charles Angrand va exposer au Salon municipal de Rouen de 1878, puis en 1880 et 1882. Devant les difficultés rencontrées, il décide de quitter Rouen pour Paris, et, gagne le Collège Chaptal, 45 boulevard des Batignolles, proche de la gare Saint-Lazare et de la place Clichy, pour la rentrée du 2 octobre 1882.
A chaque vacance scolaire, le jeune artiste regagne Criquetot-sur-Ouville pour « exprimer la bonne terre normande qui n’est point paresseuse » (Cahier n°4). La cour de ferme de la maison familiale lui suffit pour trouver ses motifs. Il est en parfaite symbiose avec l’environnement cauchois et c’est le cas dans la toile « Femme trayant sa vache » présentée. Elle a été réalisée durant l’été 1883 et est une préfiguration du « Paysan ou Dans le jardin » (Musée des Beaux-arts de Rouen) ou « Le Carré de choux » ou « Dans le jardin » (Collection particulière). Superbe vision impressionniste d’une cour normande.
Auprès de ses collègues Matton, Le Fustec, Pottier, Dezerville, Seguin, Dambier devenu en 1881 répétiteur au lycée Saint-Louis, puis professeur de physique au Collège Rollin, l’artiste va trouver des acheteurs. C’est le cas du tableau présenté.
Charles Angrand, atteint d’une longue maladie, écrit à son ami, le 2 février 1926, pour organiser son panneau de l’exposition « Trente ans d’art indépendant » où il fait état du tableau. L’artiste décède le 1er avril 1926.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

taintedsong.com taintedsong.com taintedsong.com

Vente le 25 novembre 2019, étude DEBURAUX-DUPLESSIS, Hôtel Drouot

ARMAN (1928-2005)
Chaises violoncelles, 1993
Six bronzes d’édition patinés, signés et numérotés (122,123, 114, 116, 119, 120)
Bocquel fondeur. Siège en cuir. Petits frottages.
Edition à 1 800 exemplaires.
86 x 45 x 40 cm

Nous remercions Madame Denyse Durand-Ruel qui nous a confirmé que les chaises sont enregistrées dans les archives sous le numéro 4288.
—————————————————————————————————————————————–

Jean HELION (1904-1987)
Les sardiniers, 1964
Huile sur toile monogrammée et datée en bas à droite, contresignée,
titrée et datée au dos. Porte une étiquette sur le châssis :
Jean Hélion, les sardiniers, 1964, N° 5883
52 x 73 cm

_____________________________________________________________________________________________________

taintedsong.com taintedsong.com taintedsong.com

Vente le 25 novembre, Oger-Blanchet-Mathias, Drouot

Henri MICHAUX (1899-1984)
Sans titre, 1970
Gouache sur papier Arche torchon monogrammée en bas à gauche.
29 x 38 cm

Provenance :
- Monsieur Jean-Dominique Rey.

Bibliographie :
- « Henri Michaux » Jean-Dominique Rey, L’atelier des brisants, 2001, reproduit en couleurs en couverture du livre.

Cette œuvre figurera dans le catalogue raisonné en préparation par Micheline Phankim, Rainer M. Mason et Franck Lebovici.

————————————————————————————————————————————–

Arpad SZENES (1987-1985)
Sans titre, 75
Gouache signée et datée en bas à droite.
18 x 36,5 cm

Provenance :
- Atelier de l’artiste.
- Monsieur Jean-Dominique Rey.

Bibliographie :
- « Arpad Szenes, catalogue raisonné des dessins et des peintures » Chiara Calzetta-Jaeger, Skira, Milan, 2005, décrit et reproduit sous le n° AS75-051, page 649.

___________________________________________________________________________________________________

taintedsong.com taintedsong.com taintedsong.com

Vente 27 novembre, Me Catherine KALCK, Richelieu-Drouot

Henri MICHAUX (1899-1984)
Sans titre, 1971
Encre de Chine et acrylique monogrammée en bas à droite.
Porte une date au dos et un numéro.
Papier gondolé, traces d’humidité, trous de punaises aux angles.
53,5 x 75 cm

Bibliographie :
- Œuvre exposée pour les 10 ans de la galerie le Point Cardinal, 1972,
reproduite au catalogue.

Cette œuvre figurera dans le catalogue raisonné en préparation par Micheline Phankim, Rainer M. Mason et Franck Lebovici.
_____________________________________________________________________________________________

taintedsong.com taintedsong.com taintedsong.com

vente du 3 décembre, Daguerre, Drouot

Julien Gustave GAGLIARDINI (1846-1927)
Procession devant la Salute à Venise.
Huile sur toile signée en bas à droite.
Petits éclats et manques, fissures.
190 x 258 cm

Provenance :
- Collection Jacques Soubies puis par descendance.

JACQUES SOUBIES (1880-1940) est le fils de l’avocat et critique musical Emile Jean Albert Soubies, auteur de nombreux livres sur la musique à la fin du XIXe siècle. Ce médecin, spécialiste de la récupération après les efforts extrêmes, collectionna très tôt les œuvres modernes ; il fut l’un des premiers à soutenir Chaïm Soutine au milieu des années 20. Sa première vente du 14 juin 1928 comprend de nombreuses œuvres très importantes allant de Braque à Van Dongen, en passant par Matisse (vingt-trois huiles), Modigliani (Jeune fille à la cravate qui passera ensuite dans la collection de Georges Renan), Picasso et Toulouse-Lautrec.

Bien que né en Alsace, Gagliardini vit à Saint-Etienne où son père est décorateur, il y est élève de Soulary, peintre d’histoire originaire de Lyon.
Il abandonnera les sujets historiques au profit du paysage, auquel il doit sa notoriété, lui consacrant l’essentiel de sa production à partir des années 1880.
Il suit les cours de Léon Cogniet à l’Ecole des Beaux-Arts qui l’orientera vers la peinture de figures, qu’il expose à partir de 1869.
Gagliardini bénéficie de plusieurs achats de l’Etat (Coup de midi, Provence, 1882, Tunis, Palais de la Conférence ; Plein midi, Auvergne, 1891, Montpellier musée Fabre ; A Venise, 1913, Saint-Etienne, musée des arts et industries ; L’été sur la grande place, Aix-en-Provence, musée Granet, …) et obtient des distinctions entre 1883 et 1900 : Mention honorable 1883, médailles de troisième classe 1884, deuxième classe 1886, médaille d’argent 1889 (Exposition Universelle). Chevalier de la Légion d’honneur, 1893 : médaille d’or (Exposition Universelle). Sociétaire des Artistes Français depuis 1893.
Thiébault-Sisson dans la préface de l’exposition rétrospective Gustave Gagliadini, à la galerie Georges Petit, en 1928 écrira : « … Il se servira presque uniquement de couleurs végétales (ocre jaune, ocre rouge), de blanc pur, il ne mélangera pas sur sa palette les tons, mais il ne s’interdira pas de piquer çà et là un rouge laque ou de poser dans les lumières ou les ombres un glacis, - et ce sera là se dernière période, une période où le parti-pris l’entrainera parfois, dans les grandes toiles destinées au Salon, à des effets fulgurants d’une brutalité inconnue avant lui… »

taintedsong.com taintedsong.com taintedsong.com

Vente le 7 décembre chez ROIS Enchères, Fréjus

Edouard PIGNON (1905-1993)
Les pieds roses, 1965
Toile signée et datée en bas à gauche, titré au dos sur le châssis.
46,5 x 61 cm

Nous remercions Monsieur Philippe Bouchet qui nous a confirmé que cette œuvre figure dans les dossiers préparatoire au catalogue raisonné sous le numéro 1347.

___________________________________________________________________________________________________________________________

taintedsong.com taintedsong.com taintedsong.com

VENTE LE 8 décembre SCP FENAUX-ETIEVANT et JURA ENCHERES S.A.R.L.

Jean BAZAINE (1904-2001)
Soir à Belle-Ile, 1961
Huile sur toile signée et datée en bas à droite, contresignée, datée et titrée au dos.
Porte une étiquette de la galerie Maeght (photo 6131).
Toile un peu distendue
15 x 65,5 cm

—————————————————————————————————————

taintedsong.com taintedsong.com taintedsong.com